Accueil » Récit » Berserker.

Berserker.

Le soir. Dans la forêt, il hurle. Il ramasse quelques herbes et les mange directement. La pluie commence à tomber, et il s’assoit en dessous. Il commence à méditer.

Deux heures plus tard. Elle est face au feu, dans sa caverne. Elle s’assoit sur un tas de couvertures et commence à taper sur un gros tambour. La femme entonne des prières, faites de sons autrefois employés par un peuple disparu depuis bien longtemps. Mais les mots, comme les légendes, perdurent. Ses prières vont se répercuter contre les murs de la grotte, faisant circuler une énergie mystique dans les symboles qui recouvrent les parois. Puis, ces sons sortent, et ils se confondent avec le bruit du vent dans les cavités rocheuses, des trombes d’eau contre les troncs de chênes millénaires, de la rosée qui s’évapore au Soleil.

Le matin.  Peut-être des centaines de matinées plus tard. Il court à travers les arbres. Peu lui importe le vent sur son corps nu, la pluie ruisselant de sa tête ou le Soleil lui brûlant le visage. Il grimpe sur les branches, sautant de l’une à l’autre. Il s’allonge par terre et rampe. Il ne chasse pas, pourtant.  Il sort de la forêt et traverse la plaine. L’homme se dirige lentement vers la rivière.

Au loin, une femme.

Au loin, un homme.

Ils se regardent, s’allongent et communient. Un râle d’extase, un orgasme primitif se fait entendre. Il est puissant, pur et premier.

Ils sont des Berserkers. Les guerriers d’Odin. Ils sont les derniers humains.

Publicités

Une réflexion sur “Berserker.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s