Accueil » Uncategorized » J’ai vu -Manifestation contre les discrimations, Toulouse, samedi 22 février 2014

J’ai vu -Manifestation contre les discrimations, Toulouse, samedi 22 février 2014

J’y suis allé.
J’ai erré dans Toulouse, en compagnie d’amies motivées à défendre la cause de la tolérance, la tolérance face à l’obscurantisme, face au fascisme, face à la discrimination. Et j’ai vu.
J’ai vu le cortège dans la rue-les cortèges, en fait. J’ai senti le bonheur face à la foule.

Mais il faut parler de la haine, qui ce jour-là s’est réunie sous des drapeaux rouges ou arc-en-ciels, symbole de paix s’il en est.
Il faut parler de cette personnalité UMP qui s’est vue insultée et a échappé de peu au tabassage. Mais bon, il est venu provoquer, on m’a dit.

Il faut citer. « On est pas pacifistes, on crèvera touts les fascistes ! » ont-ils hurlé.
Il faut parler de la haine sous les drapeaux rouges ou arc-en-ciels et écrire ici l’insoutenable vérité: c’est la même haine que celle des tags et profanations à l’origine de cette manif. « Notre identité n’est pas nationale. » non, votre identité -notre identité, car j’ai crié avec vous- était celle des JC, d’Act Up ou de la CGT. Cette manif aurait dû être sans drapeaux, car les notions défendues ne sont pas l’apanage d’un parti ou d’un syndicat !

A moins que ce ne fussent pas ces notions-là, qu’on défendait ?

C’est honteux.
Honteux de se comporter comme ceux qu’on blâme. Honteux de se faire fort de valeurs que manifestement, on a pas.
Où était-elle, la tolérance ? On m’a dit, dans le cortège « J’me bat pas pour la paix, j’me bat pour la victoire ! ». Ce n’est pas la paix qui était revendiquée, ici ? Non, c’était la censure du fascisme.
Mais le problème a été compris à l’envers: le fascisme ne doit pas être censuré mais ne doit plus avoir de raisons d’être ! Cela ne peut se faire que par le progrès de la conscience ! Et tant qu’il y aura des redskins pour affronter les boneheads, cela ne peut être.

J’ai été choqué d’entendre des noms. J’ai été choqué d’entendre des « -istes ». La tolérance, messieurs, mesdames, transgenres, la tolérance implique le respect de toute personne, peu importe ses idéaux. Nous ne devons pas combattre les fascistes et les homophobes, mais bel et bien l’homophobie, le fascisme ou l’obscurantisme ! Vous souhaitez vraiment continuer à dire « lui, il est méchant, il vote à l’extrême-droite ! » alors que les « méchants » en question disent la même chose de vous ?

Avoir montré autant de haine est un comportement imbécile qui ne vaut pas mieux que les tags sur les murs de l’Université du Capitole, le Jour de Colère ou encore le meurtre de Clément Méric; et aucune, aucune, de vos actions ne vaudra mieux que ces actions tant qu’elles seront aussi haineuses.
En  tant que militants de gauche, sans distinction de parti ou de syndicat, nous devons faire preuve de valeurs humaines, et les actions dont j’ai été le témoin sont indignes de ces valeurs. Lire l’Humanité n’en octroie pas forcément, faut croire…

Alors, par pitié, que nos actions se distinguent de celles auxquelles nous nous opposons. Que l’on puisse y lire des valeurs humaines. Que ces valeurs guident notre société pour que disparaissent obscurantisme, machisme, homophobie et racisme. Il est grand temps de donner l’exemple !
La violence ne peut faire disparaître la violence -elle peut seulement faire disparaître les violents.

Que nos actions éclairent les esprits afin que disparaissent ces gangrènes de la société.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s