Accueil » Poésie » Printemps bohème.

Printemps bohème.

A bien des égards, l’Art est une marâtre:
Exigeante, revêche, pieuse  et acariâtre;
Mais très souvent, elle peut être la Muse rebelle,
Nous envolant loin, pour jouir au profond d’elle!

De cet orgasme naissent des créations passionnées,
Forgées pour, avec l’Univers, danser.
Affranchies de codes, seules comptent l’allégresse,
Et l’énergie qui crée; l’exaltation est maîtresse.

Sans cesse, ces œuvres reviennent à la vie
Courant dans les cieux jusqu’à nos esprits.
Et quand elles rencontrent un vagabond de l’âme,
Elles s’installent dans ses pensées et y allument des flammes.

Cet homme à la tête en feu devient un bohémien,
Il erre désormais, et sans proclamer sien
Ce monde,  piste de danse de ces idées
Qui depuis leur venue jamais ne l’ont quitté.

Oh, comme il est dur de rester ici,
Quand  notre esprit enfin a fleuri!
Mais parfois il faut se résigner
A ne parcourir que fictivement ces terrains parfumés…

Alors se calme le voyageur,
Devenu immobile mais restant rêveur.
Les autres se réduisent à la contemplation,
Mais lui, il crée, tant que dure l’imagination!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s